Comment communiquer « slow » avec l’expérience 4 saisons ?

Depuis le début de l’année, j’ai lancé avec plusieurs partenaires « l’expérience 4 saisons » :  la création d’une box digitale avec des contenus authentiques qui ont pour but de nous aider à ralentir en prenant « la mesure » des saisons, de leurs spécificités et de notre rapport personnel avec elles.

L’expérience 4 saisons est une « expérience » à part entière en plus d’être, au final, un produit.
C’est une belle opportunité de mettre en œuvre une communication « slow ». 2021 est l’année de la création des contenus au rythme des saisons et 2022 sera l’année de la mise en vente de la box.

La difficulté à laquelle je fais face c’est que l’expérience 4 saisons n’est pas une « entité en soi ».
Elle repose sur mon activité de communication, sur Gribouilli Street et sur les activités des différents partenaires.

Alors comment utiliser les communications déjà en place ?
Que faut-il créé de spécifique ?  Comment rester slow communication dans ce contexte ?
Ce sont les questions que je vais dérouler ici.

Separateur

Slow communication

Dans ma vision de la slow communication, il est important de créer un contenu « au juste temps ».
Le « juste temps » c’est lorsque l’on a quelque chose à dire avec intention et que son audience peut y être le plus attentif.

Evidemment, nous n’avons pas de prise sur « l’attention » de notre audience.
Au mieux nous pouvons tenter d’analyser quelques actions qui ont été faites avant.

Mais nous pouvons décider de l’intention que nous voulons y mettre.

Separateur

Mon intention

Aujourd’hui les messages que je souhaite transmettre dans la communication de l’expérience 4 saisons sont les suivants :

  1. L’expérience 4 saisons est le prolongement logique de la slow communication. C’est une vision qui aborde des notions « slow life ».
  2. Comprendre son rapport aux saisons peut nous aider dans de nombreux domaines de la vie (organisation, gestion du stress, inspiration). Je l’ai ressenti avec les créations de Gribouilli Street.
  3. Le travail avec les partenaires est un outil formidable, empreint de créativité, de bienveillance et de motivation
  4. Parler de la création des contenus (qui, quoi, comment) pour donner envie d’acheter la box
  5. Parler du processus de communication, de création, des outils. Monter les coulisses. Susciter l’engagement
Separateur

Envie d'en découvrir plus sur la slow communication ?
Inscrivez-vous à la newsletter

Définir la stratégie

Quoi et où ?

Mes intentions de communication sont définies et elles touchent différents domaines de mes activités.
L’intention n°1 est du domaine de la communication digitale sereine, la n°2 de celui de Gribouilli Street.
La n°3 est générale et la n° 4 teintée de marketing.
La n°5 spécifique à l’expérience 4 saisons

Mon « public cible », lui, correspond plus ou moins à mes audiences actuelles.

En ayant posé clairement ces thématiques, je peux choisir le message idéal pour chaque canal de communication.
(Bien sûr, tant que l’on n’a pas testé, on est sûr de rien !)

Voici donc comment j’ai envie de déployer la communication autour de l’expérience 4 saisons :

  • Avec la casquette « communication digitale sereine » je parlerai de la facette « slow » de l’expérience (comme ici « comment faire de la slow communication sur ce projet »).
    Je communiquerai aussi sur les partenaires.
  • Avec la casquette « Gribouilli Street », je parlerai des saisons, de l’inspiration, de la créativité autour de cette expérience.
  • Avec la casquette « Expérience 4 saisons », je parlerai des partenaires, des contenus et des coulisses.

Ainsi, pour moi les choses sont claires.
Je ne m’éparpillerai pas (trop) et mon audience aura un contenu qui lui correspond.
Rien n’empêche de faire de temps en temps des passerelles bien sûr mais pour ma tranquillité d’esprit chaque message sera à sa place et transmis avec intention.

A chaque activité ses canaux de communication

Avant de me lancer dans cet article, j’ai fait le bilan des mes outils de communication pour la communication digitale sereine et pour Gribouilli Street : quels sont les contenus produits régulièrement, quels sont les canaux de diffusion, quels sont les points d’attache sur mes différents sites (page de services, landing page…)

J’ai une routine de communication pour Gribouilli Street et une autre pour la com.
Je vais donc pouvoir facilement inclure dans mes planning de publication les messages qui auront les intentions précédemment définies.

Par exemple :
Sur mon compte insta @magalituffier, je crée 3 posts par semaine.
J’ai une liste de thématiques (projet en cours, sereine, slow communication…) et je varie le contenu autour de ces sujets.
Je choisi donc d’ajouter une catégorie « Expérience 4 saisons », afin de créer un post sur ce thème au moins une fois toutes les 2 semaines. Et hop, régulièrement vous entendrez parler de slow communication pour les 4 saisons et des partenaires.

J’ajoute aussi une catégorie « expérience 4 saisons » dans ma newsletter.

Un canal de communication dédié à l’expérience 4 saisons

Pour l’expérience 4 saisons, j’ai choisi de créer un site internet dédié.
Il me permet d’avoir une « maison » pour trouver toutes les informations et servira aussi pour la vente de la box.

Vous l’aurez compris, le blog c’est la vie… J’écris donc des articles sur ce nouveau site.
Ces articles correspondent à mes intentions de coulisses, de création et de partenaires.

Aujourd’hui pour partager ces articles (car écrire c’est bien, mais être lu c’est mieux), je vais utiliser une newsletter dédiée et mon compte pinterest (qui jongle déjà avec Gribouilli street et la com sans problème).

D’ailleurs, vous qui lisez ces lignes… inscrivez-vous à la newsletter de l’expérience 4 saisons si vous voulez en savoir plus.

Separateur

Y’a plus qu’à !

Je suis assez contente du travail que m’a demandé cet article.
En essayant de vous transmettre ma vision de la slow communication au travers de ce projet, je suis obligée de mettre au clair mes pensées et mes actions.
Maintenant que les choses sont posées et écrites, il transparait une cohérence globale mais surtout, surtout, une vraie « intention ».

Maintenant, il n’y a plus qu’à créer mon planning de publication
J’espère que vous continuerez de suivre cette aventure et que ces réflexions sur une communication « slow et transverse » vous auront apporté quelques réponses.

Envie d'en découvrir plus sur la slow communication ?
Inscrivez-vous à la newsletter

Envie de partager cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire